L’heure des valises

La fin de l’aventure éyptienne approche…c’est l’heure de remplir les valises avant de quitter l’Afrique.

Cette année fût riche en découvertes culturelles et historiques, à commencer par les impressionnantes Pyramides du plateau de Gizeh, mais aussi celles tout aussi passionnantes de Saqqara et Dachour, érigées 30 siècles avant JC.

Chaque visite était un nouveau saut dans l’Histoire: IVème siècle: le quartier Copte, XIVème siècle: le Vieux Caire, XIX ème siècle le Caire Haussmanien, XXIème siècle des malls pharaoniques…

Et toujours, cette même réflexion vertigineuse: les Pharaons ont régné pendant 3000 ans, leurs pyramides, nécropoles, mastabas, temples, maisons, sont encore visitables, 5000 ans plus tard. Leur obsession d’éternité est devenue une réalité.

Que laisserons-nous aux générations qui nous suivent?

Dans 5000 ans, des touristes viendront-ils faire des selfies à 828 mètres du sol, au sommet de la Burj Khalifa de Dubai, la tour la plus haute du monde? Nos constructions actuelles seront-elles éternelles?

La route Méridienne nous avait permis d’expérimenter physiquement l’Espace, d’avancer vers un horizon inatteignable, de nous trouver minuscules dans le désert… pauvres bipèdes que nous sommes!

Nous n’avons fait que passé en Egypte, mais ce pays, où s’est développée une des premières civilisations humaines il y a 10 000 ans, nous replace en individus de passage dans le XXI ème siècle, conscients que c’est dans ce qui nous a précédé que nos sociétés trouvent leurs racines, dans l’Histoire, dans le Temps.

Laisser un commentaire